Sortie à Savonnières-en-Perthois (55) le 24 février 2013

cimg2288

Compte rendu de la sortie spéléo à Savonnière en Perthois le 24 février 2013 :

Présents : Sylvain Chapays, Benoit Igier, Jeff Leonard, Sylvain Marien, Catherine Boespflug

Le rendez-vous était donné à 8h place d’armes, devant l’office du tourisme pour les résidents du centre ville. Il neige à gros flocons et Benoit aura un petit coup de fil de Sylvain qui aime être rassuré pour la route à faire par ces conditions météo ! Jeff à préféré décliner l’offre de la place d’arme et laisse le chauffeur venir le cueillir chez lui au sablon !

Benoit fait la rencontre de Catherine, il avait beau avoir été prévenu par Sylvain, la surprise fut de taille ! Arrivé chez Jeff à 8h15, il embarque avec ses petits yeux et l’équipe roule direction Fleury ou elle rejoint Sylvain 1 et 2, que nous nommerons distinctement Sylvain M et Sylvain C. Petit temps pour le transfert du matos entre les voitures, tout le monde est prêt dans la Mazda à 9h !

La route est fraiche et Benoit n’est pas rassuré vu qu’il n’est pas à la maitrise de la conduite. Le trajet se fait doucement mais surement, durera environ 2h jusqu’à l’entrée de la carrière, le temps pour tout le monde de faire connaissance !

Arrivé à la carrière à 11h, tout le monde se change et s’équipe sous la neige, les pieds et les mains disparaissent dans le froid (les pieds pour Benoit, les mains pour Jeff) et nous partons tous gaillardement vers la carrière ou nous ferons la traditionnelle photo de groupe devant la grande porte de l’entrée de la gare à 11h30 ! Armés de nos plans, nous voila partis en direction de l’Avenir, les pieds reviennent dans la partie grâce aux flaques d’eau plus chaude que la neige, merci Jeff, et pour l’autre partie, les mains de Jeff, maman Catherine lui prêtera ses gants. Arrivée au gouffre, il est midi, Sylvain C commence l’équipement sous le regard bien veillant de maman Catherine, en suivra quelques débats sur les nœuds (Jeff fera rêver tout le monde avec son nœud de chaise à une main), le début de l’équipement, la tension de la ligne de vie, etc… C’est la première pause KitKat (une des nombreuses de la journée), Catherine aidera Jeff à se réchauffer avec la technique de la bougie sous combi !

C’est l’heure pour Jeff de découvrir la spéléo. L’ordre de progression est le suivant, Sylvain C – Sylvain M – Benoit – Jeff – Catherine. Cette dernière s’occupera de Jeff (chargé d’un kit à la descente mais qui y échappera au retour) comme de son propre poulain (venant du monde de l’escalade, les consignes ont étés vite intégrées). La progression est fluide, tout comme l’eau qui ruisselle sous nos pieds, la gourde de Jeff se fera la malle d’un kit pour une chute vertigineuse du haut d’un puits.

Arrivée en bas du 4ème puits, le méandre se présente à nous. Première exploration du méandre, Jeff est très loin d’être rassuré, mais le fond de la cavité se trouve bel est bien au pied du puits juste après le méandre. Jeff fera 2 tentatives avant de s’y engager réellement en suivant Catherine et Sylvain qui se mouillera pour équiper le dernier puits hors crue pour ses camarades ! Le temps de l’équipement, Jeff est « coincé » pendant 20 minutes dans le méandre et découvre des difficultés à tourner sa tête, mais il sait garder son calme après quelques respirations bien marquées.

Le dernier P6 nous permet d’atteindre la cote de -65 mètres et d’admirer le magnifique P30 de la grande Viaille d’en bas et de lire la plaque commémorative en la mémoire de Pierre Fugeray. Nous n’étions pas seuls…les sangsues sont de la partie ! Le repas se fera en amont du méandre, un peu plus au sec avec au menu sachet de riz façon spéléo et Délices de Saint Agaunes pour Sylvain M (de Bordeau-chesnel, merci à lui), sandwichs en tout genre pour les autres, sans oublier la pause KitKat obligatoire au dessert. La décision de remonter est prise et c’est alors que nous entendons des voies un peu plus haut. Un groupe de spéléologues de l’aisne descend en équipant en double, nous les croisons au fur et à mesure de la remontée. Sylvain C sortira le premier, suivi de très prêt par Jeff, puis par Benoit et Sylvain M, Catherine déséquipe, en même temps que le groupe picard (qui à fait 5 heures de route pour venir mais n’avait pas pris assez de corde pour aller au fond) remonte les puits en s’engueulant !

Sortie de l’Avenir, il est 16h, nous papoterons un peu avec les autres spéléos pendant notre pause KitKat avant de reprendre notre chemin à travers la carrière à la recherche du gouffre de la Sonnette. Les tentatives de raccourcis vont bon train, et c’est une fois de plus Sylvain M qui trouvera la zone ou démarrent les différents accès au gouffre de la Sonnette. Sylvain C équipe le grand P30 qui fait la renommée de ce gouffre, tout le monde descendra ce puits avec beaucoup de sensations, son envergure est relativement impressionnante !

L’heure tourne, Sylvain C propose de rebrousser chemin, le P30 plein vide étant difficile à remonter. Jeff et Benoit progresseront encore un peu, descendront 2 ressauts, et auront une petite formation au déséquipement par Sylvain C sur le retour. L’équipe fera une tortue à tour de rôle sous la couverture de survie de Sylvain C et avec sa lampe acétylène, le temps que chacun remonte le puits tour à tour. Une fois en haut, les qualités d’orienteur de tous sont mise à l’épreuve pour retrouver l’entrée de la gare par laquelle nous étions arrivés.

19h30, nous voila dehors. Il fait nuit et la neige tombe bien, Sylvain M adore le contact du sol gelé et enneigé avec ses pieds nus ! Catherine nous remettra à disposition sa grande bache pour se changer les pieds au « sec » et nous prendrons un agréable gouter bière – chocolat chaud- KitKat !!

Retour à Metz sous la neige, la route est un peu plus longue qu’à l’aller à cause des conditions météo, la visibilité est très réduite. L’ambiance est bonne dans la Mazda, elle reflète bien cette journée sous terre placée sous le signe de la convivialité et du sport malgré tout ! Nous avons un nouvel adepte, Jeff parle déjà de prendre sa licence au SCM !!

[Not a valid template]