Gouffre Berger – 23 juillet 2019

Cette année encore, un camp est organisé au Gouffre Berger. L’occasion pour 4 spéléos du club de Metz pour tenter d’atteindre la mythique côte -1000 !

 

Bruno, Max, Josselin et Sylvain se donnent rendez-vous à Méaudre, afin de nous inscrire pour le départ du lendemain. Après quelques échanges avec Remy, l’organisateur, nous décidons de nous installer à la Molière, afin de gratter l’heure de route qui nous sépare du plateau.
Après une nuit reposante, nous partons joyeusement dans les alpages en direction du gouffre. Les paysages sont toujours aussi plaisants, et nous apprécions la ballade. Dommage, il est trop tôt pour les framboises…
Une fois arrivé au trou, nous attaquons la descente. Les puits s’enchaînent rapidement, le méandre également (merci de l’avoir équipé !) Et nous sommes largement dans les temps, en arrivant au vestiaire en moins de 3h, en traînant un peu dans la salle des treize. Pour la suite nous prenons un peu plus de temps, car nous n’avons pour la plupart pas encore vu les merveilles des Couffinades.
Le grand Canyon annonce déjà la couleur de la remontée… Les puits passent, et enfin, la Vire Tue Ose apparaît devant nous, suivie du balcon de l’Ouragan. Un petit moment d’émotion avant de descendre. Nous sommes déjà fatigués, mais nous avons également tellement envie de passer cette côte mythique ! Max s’élance en premier. Une fois en bas, on se dit que nous sommes bien fous en fait… Mais nous l’avons fait !
La remontée vers la surface est rude, les puits n’étant pas ce qu’il y a de pire. Je ne me souviens même pas d’avoir regardé à nouveau la beauté de la grotte. A partir du méandre, nous croisons des amis du CAF de Dijon, ce qui nous redonne le moral, et les jambes pour terminer gaiement la remontée ! La marche retour sera également plus longue, et nous ferons une longue sieste avant de retourner à Méaudre, profiter de la bande de spéléos qui s’y trouve !
Merci encore pour l’organisation de ce camps !


Sylvain