Camp d’été CDS 57 à La Roque Esclapon (83) du 25/07 au 08/08/2015

20150802_xx04249

Aven Ollivier – Parc de la Moulière à Caille (Alpes Maritimes)

Vendredi 24/07 : arrivée de la famille Toussaint en soirée au camping de La Roque Esclapon (83).

Samedi 25/07 : après une longue journée de route, arrivée vers 19h00 de la famille Schroetter. Suivi de Jérôme vers 19h30 avec quelques courses pour le week-end… et enfin vers 21h30 du camion piloté par Sylvain et accompagnés par Sabine et Harko (l’ami terre-neuve), qui ont la plus grande joie de monter leur tente à la lampe frontale !

Dimanche 26/07 : Levé à 6h30 de Jérôme, attendant patiemment que le reste de la troupe affronte les 13°C extérieurs… réveil à la pomme de pin sur la tente de Sylvain qui comprend vite que la clé du camion est vivement attendue par… Bruno ; petit déjeuner pris en commun avant la grande opération d’assemblage du marabout ; inventaire du matos CDS et SCM avec Bruno et Jérôme ; Sylvain finalise la préparation de sa moto Hornet spéciale « Verdon », aidé par Erwan ; Dominique pilote la construction de la maison de toile de la famille Schroetter. La matinée est écoulée, déjeuner en commun. Prise de décision en début d’après-midi de tenter l’exploration de l’Aven Cresp à Caussols (06) entre Sylvain, Bruno et Jean-Marie.

Lundi 27/07 : Réveil au doux son du Mistral à 4h pour la plupart, et réveil normal à 8h pour ceux qui ont des bouchons d’oreille. Malheureusement, deuxième nuit incomplète pour Sylvain, qui dormait dans la Quechua Base Seconds non utilisée par Sabine, plus spacieuse que sa Quechua T2 ; plus de prise au vent aussi, la fameuse Base Seconds montée à la lampe frontale s’est retournée en pleine nuit… plus tard dans la matinée, l’équipe Bruno, Dominique, Sylvain, Jérôme s’est constituée pour la mission du jour : les courses ; évidemment, dès le premier kilomètre, le Duster n’a pas résisté à l’appel d’un chemin forestier ; ceci dit, pas vraiment le bon chemin pour aller à Grasse… tranquillement, le beau temps est là, le vent moins fort que dans la nuit, un petit moment de détente à la piscine, ou en moto, ou sieste au choix, avant d’installer l’éclairage qui faisait défaut dans le marabout… et puis Pascale et la Schtroumpfette arrivent à 18h45 ; Pierre fermant la marche à 18h50 ; les repérages de gouffres sont en cours, notamment Zorro Le Petit Loir qui nous tente bien…

Mardi 28/07 : Réveil normal entre 7h et 8h pour le groupe, et même pour Sylvain ! Erwan tente une échappée pour rester au lit ; là il y a 2 écoles, le réveil en douceur par Catherine ou le réveil à la méthode Bruno (un secret de fabrication unique). Bon, ce sera Catherine pour cette fois (…). Direction l’Aven Zorro Le Petit Loir à Caussols (06) à partir de 9h30 pour Bruno, Sabine, Sylvain, Jérôme et Erwan. Le pré-repérage de la veille est efficace et nous dirige sans mal vers le point de chute du Duster. Petite marche d’approche au son du GPS qui nous dirige vers le point théorique, à 15 ou 20 mètres de l’entrée du gouffre, fidèle à la description topographique mais masquée par quelques branches d’arbres. En bonne « aventurière », Sabine ouvre la voie sur les quelques premiers mètres, mais la difficulté est grande… et renonce à affronter les occupants déjà place au plafond. On va le refaire, mais dans cet ordre : Bruno, Erwan, Sylvain, Sabine et Jérôme… en espérant à demi-mot que le chemin sera balayé pour le dernier. Du coup, on ne s’attarde pas trop au premier P12, juste le temps d’immortaliser les bestioles. S’ensuit un long méandre étroit et un P18. On a faim, on mange. Avant de tenter le P5 et le P13. Bon, autant le dire tout de suite, la digestion n’étant pas complète, SM (pas de dénonciation) n’est clairement pas motivé par le P25+P7+P17. Et finalement, c’est boueux en bas et pas forcément très intéressant. JN est d’accord avec SM, on commence à remonter. Surprise, Erwan remonte aussi vite le P25 pour nous rejoindre. On avance doucement, et finalement tout le monde sort en même temps à 15h50. Retour au camping pour une bonne douche. Sous l’impulsion de Dominique, recherche d’une pause glace entre 18h et 18h30, avant de se lancer dans une partie de pétanque pendant la cuisson du diner : victoire SCM contre Graoully.

Mercredi 29/07 : Le vent de retour durant la nuit. Dur Dur. Séance élongation entre Bruno et Harko pour commencer la journée. Programme du jour : 1 équipe en balade à Castellane (Bruno, Marie-Jo, Sabine, Dominique) jusqu’à 14h30 et 1 équipe spéléo à l’Aven Cresp (Jean-Marie, Pierre, Sylvain, Catherine, Pascale, Erwan) jusqu’à 16h00.

Jeudi 30/07 : Spéléo du jour au Neva De Nrehlac sur le plateau de Calern à Cipières (06). Départ 10h30 de Bruno, Sabine et Sylvain. L’entrée du gouffre est en vue vers 12h00 après une marche d’approche de près de 2 kms. Retour 20h00. Pendant ce temps, arrivée de Sophie dans le Sud de la France. Accueil vers 18h30 à Fréjus par Jérôme « le taxi » pour retour camping vers 19h45.

Vendredi 31/07 : Courses express en matinée à Castellane de Bruno, Dominique, Catherine… et en moto « spéciale Verdon » de Sylvain et Sophie, afin de pouvoir attaquer assez tôt une journée spéléo pour 2 équipes. Vers 11h40, direction l’Aven Ollivier à Caille (06) pour Jean-Marie, Catherine, Pascale, Erwan et Pierre. En décalé, après manger, départ de Bruno, Jérôme, Sophie, Sylvain. Pendant que Bruno est à l’équipement en double dans les premiers puits de descente P10 et P24, nous croisons l’équipe du matin qui est en train de remonter. Nous croisons également une équipe locale ; la cavité est fréquentée et sert d’initiation. Pour nous, l’idée est d’aller visiter la Galerie Philippe. Au préalable, il y a une chatière à franchir. Sophie pénètre sans difficulté, toute équipée. Pour Bruno, la précaution est d’enlever tout l’équipement. Après quelques essais, Sylvain renonce finalement à franchir. Jérôme passe, avec la précaution d’enlever le descendeur et la poignée. L’exploration du réseau Philippe est surprenante : d’immenses voûtes et concrétions, c’est magnifique. La Scurion de Bruno donne l’impression d’un éclairage si faible face à ces hauteurs. Il faudra revenir avec un meilleur équipement photo et un éclairage d’appoint. Retour à la voiture à 18h30. Reste à rejoindre le camping où le restaurant du village doit nous accueillir pour une soirée pizza à partir de 19h00…

Samedi 01/08 : Premier chassé-croisé, départ de Jean-Marie, Marie-Jo et Erwan à 9h00. Après la sortie de la veille, pas de spéléo en vue aujourd’hui. Pas de chance, car pour les activités plein-air, le temps n’est pas vraiment au beau… faut pas se mentir, il pleut, il fait moche et pas très chaud. Cécile doit arriver pour midi, Bruno et Dominique se préparent pour aller la chercher. En fait, on est samedi, beaucoup de bouchons et sans compter les aléas du covoiturage sans GPS, elle arrive finalement vers 18h à Castellane, le point de chute. En parallèle, Jérôme, Sophie et Sylvain improvisent une sortie geocaching du côté de Seillans et Fayence durant l’après-midi, histoire de trouver 9 caches. Catherine, Pascale, Pierre, Sabine et son chien Harko partent visiter Bargème, un village pittoresque pas très loin de La Roque Esclapon.

Dimanche 02/08 : Dans le Sud de la France, le soleil revient vite, pas de doute. La destination du jour sera à nouveau l’Aven Ollivier pour quelques personnes qui n’ont pas exploré la Galerie Philippe et pour prendre des photos plus éclairées. Départ vers 9h45 de Bruno, Cécile, Pierre, Sabine en Duster et Sylvain, Sophie en moto. Départ en décalé vers 10h00 de Jérôme… qui arrive pendant que l’équipe est en train de s’habiller. De toute facon, il y aura attente à l’entrée du gouffre. Sabine est à l’équipement. Suivent Sylvain, Sophie, Cécile, Pierre, Bruno et Jérôme. Le groupe se dirige vers la chatière, pas encore pratiquée par Sabine, Cécile et Pierre ! Petite visite rapide pour les uns, pendant que Bruno, Jérôme et Sophie préparent le matériel de prise photo. Une fois le groupe reformé, Sophie, Cécile, Sabine, Pierre rejoignent Sylvain de l’autre côté de la chatière pour une autre exploration du gouffre, tandis que Bruno et Jérôme positionnent les premiers éclairages et lancent le début des photos vers 13h00. Non-stop jusqu’à 16h30. Ni l’un ni l’autre n’a faim finalement, absorbés par le montage à réaliser. Et pendant ce temps le groupe explorateur remonte, sans trop avoir la curiosité de revenir vers le groupe photographe. Juste un petit détail qui n’a pas échappé aux personnes concernées : bah c’est le groupe photographe qui a les clés des véhicules. C’est pas de chance ça ! il y aura donc une certaine attente à l’extérieur, et là, on peut dire qu’il fait bon dehors au chaud au soleil en sous-combi. A tour de rôle, chacun retourne vers l’entrée de l’Aven pour guetter la sortie des photographes. Retour au camping vers 18h00 où nous avons le plaisir de retrouver Pierrot et sa famille qui sont arrivés vers 16h00.

Lundi 03/08 : Départ de Pascale et sa fille Catherine ; matinée tranquille au camping ; tandis que Pierrot, Sabine et Cécile partent à l’Aven Zorro Le Petit Loir pour déséquiper les -115m. Courageuse, Sabine, de guider les nouveaux qui ne connaissent pas le gouffre… et les bestioles sur les parois découvertes le 28/07. Après-midi geocaching au Mont Lachens pour Dominique, Bruno, Sophie et Sylvain (3 géocaches) ; l’occasion de faire une balade au milieu des innombrables mouches qui peuplent les lieux, ainsi que de repérer la rivière Artuby pour le futur nettoyage du matos. Pour Jérôme, il s’agit d’aller faire le plein de carburant à la station la plus proche, 30 minutes de route vers Castellane ; visiter le tout proche Lac de Castillon, tant qu’à faire ; mais surtout réaliser l’approvisionnement principal du petit déjeuner à Bruno (mais qui n’est plus seul à en manger depuis quelques temps) : le nutella ; Pierre part visiter Draguignan ; Arrivée de Régis et Delphine en soirée. Nous sommes maintenant 14 sur ce camp d’été.

Mardi 04/08 : Grande responsabilité du jour pour Régis et Jérôme, préparer les kits bouffe. Départ 10h45 en direction du Parc d’activités de La Moulière à Caille (06) pour la traversée de l’Aven de la Glacière vs. Trou de la Sécu. Pour l’équipe Glacière, il y aura Régis, Pierrot, Sylvain, Sophie, Pierre. Pour l’équipe Sécu, Cécile et Delphine seront à l’équipement, suivies par Léna et Jérôme. Avant mission, la topo semble sympathique à lire. Après coup, une traversée est bien le meilleur compromis tant on ne sait pas où on met les pieds et on sait juste qu’on n’a pas envie de revenir en arrière ! L’entrée Sécu est assez facile à trouver (surtout avec un GPS), il y a une sorte de plaque d’égout à soulever. On commence à cheminer, mais pas de chance, on rate un passage à gauche pas très clair sur la topo, et on s’enfile dans un cul de sac (qu’il fallait quand même équiper pour le parcourir). A un moment donné, il est bien évident que le trou sans fond ne mène nulle part, il faut remonter un peu pour trouver un autre passage. Ce qu’on finit par trouver, et le passage ne manque pas de piquant. C’est un premier puit de 31m par dessus lequel il faut penduler pour atteindre un second puit de 39m juste à côté. Une descente interminable après (ouf, comme c’est une traversée, ce P39, on ne le remontera pas), on arrive à rejoindre nos amis de la Glacière dans une salle au dessus de la Galerie des Lacs (en cette période sèche, il n’y a pas de lacs, au mieux quelques flaques d’eau !). Quelques échanges avec eux, ceux-ci n’ont vraiment aucune envie de refaire le chemin inverse (entre le pont de singe et la descente étroite où le descendeur en bout de longe est de rigueur tant la descente est périlleuse). Soit, on verra par nous-mêmes. Pour l’heure, il est 15h15, le temps de manger un peu quand même, avant d’envisager la remontée côté Glacière. Pour le retour, on aura dans l’ordre Jérôme, Delphine, Léna et Cécile au déséquipement. On chemine, jusqu’au fameux pont de singe. Ah oui, quand même ! et le meilleur est à venir ! Un câble d’environ 6m de long est tendu au dessus d’un puit qui semble sans fond. Bon, il faut y aller. Le câble est bien tendu, ça ne bouge pas trop, heureusement, mais que c’est haut. A l’autre bout du pont de singe, pas d’appui stable, il faut équiper croll et poignée pour commencer à remonter le puit. Dommage pour le premier qui a oublié de mettre le pantin au pied, ça aurait été plus pratique. Mais le message est passé auprès des suivantes. Ce puit débouche sur un petit méandre où on s’attend tous les 4. Et puis on commence à remonter le puit suivant… particulièrement étroit… pantin/poignée/pantin/poignée… on monte petit à petit, lentement et pas sans fournir quelques efforts… c’est vraiment pas large… maintenant on comprend pourquoi l’équipe Glacière ne souhaitait pas particulièrement repasser par cette immense étroiture verticale… on finit par en voir le bout, on arrive dans une salle bien plus large, la sortie est proche vers 18h15. Sylvain nous offre une petite pause au bar tout proche après ces efforts ; Pour Dominique et Bruno, voyage vers Nice pour un déjeuner avec des connaissances.

Mercredi 05/08 : Parcours randonnée du côté de Trigance (83), le long des premières falaises des Gorges Du Verdon pour la plupart du groupe et les 2 chiens ; Départ de Régis et Delphine après la balade ; Pour Jérôme, ce sera balade en voiture pour une visite complète des Gorges du Verdon par la rive droite, en passant par la route des crêtes, en direction du Lac Ste-Croix, et retour par la rive gauche (La Corniche Sublime).

Jeudi 06/08 : Dernière journée spéléo, et 3 groupes de perfectionnement. Direction l’Aven Cresp pour Pierrot, Sabine et Léna en initiation à l’équipement. Egalement à l’Aven Cresp mais en décalé pour Bruno et Sophie en perfectionnement des techniques spéléos. Mais tout le monde s’est retrouvé à attendre patiemment qu’un groupe extérieur finisse de remonter de l’Aven Cresp ; après Cresp, Pierrot et Sabine partent au Neva De Nrehlac pour déséquiper nos cordes en place ; enfin, troisième groupe en direction du Parc de la Moulière à Caille (06) pour tester l’Aven Vigneron, dont la topo semble accueillante : un P9 en entrée, suivi d’un long toboggan qu’il vaut mieux équiper pour faciliter la remontée, et enfin un P10 qui enchaine sur un P25. Pour une fois, pas d’étroitures ! Ce sera pour Pierre, Jérôme, Cécile et Sylvain à l’équipement. Une fois au fond, déjeuner vers 15h00, avant d’envisager la remontée. Cécile déséquipe le P25 et P10. Jérôme déséquipe le reste. Sortie à 17h30 ; Soirée pizza dans le restaurant du village à partir de 19h30.

Vendredi 07/08 : On refait le premier jour (ou presque). Jérôme se lève à 6h30. Dominique part chercher le pain au village voisin. Bruno se lève à 7h15. Sophie aurait bien envie de se lever tôt, ne veut surtout pas faire de grasse mat’ en cette journée sans contrainte, mais n’y arrive pas après une 1ère tentative. On va continuer à l’aider. Alors pour la 2ème et 3ème tentative, très localement il y a un fort vent de type mistral sur sa tente Quechua 2 seconds. On commence à entendre quelques « tendres » paroles. La 4ème tentative sera décisive : le sac de couchage se retrouve par miracle sur la table de la salle du petit déjeuner dans la tente collective. Sophie est ravie d’être enfin debout de si bonne heure ; mais du coup, il y a aussi Sylvain qui souhaiterait pouvoir se lever : c’est maintenant un habitué du réveil à la pomme de pin. Cette fois, on dirait bien que les salves sont plus importantes grâce à 3 personnes dévouées… et le chien Harko qui lui aussi aurait bien envie de rendre visite à notre ami Sylvain, dans sa tente Quechua T2. Pas de problème, Harko passe partout… ; petit déjeuner habituel avant de commencer le grand rangement, dernier jour oblige ; direction la rivière bien fraiche de l’Artuby à quelques kms du camping pour le nettoyage des cordes, du matos collectif, et du matos personnel ; retour au camping vers 12h pour faire l’inventaire et déjeuner ; démontage de la grande tente collective et premiers rangements dans le camion de location ; Départ de Bruno, Dominique, Cécile, Sophie vers 15h45 pour retour à Lyon et Metz en covoiturage spécial Duster ; Départ de Jérôme vers 18h15.

Samedi 08/08 : Départ des derniers participants : Pierre ; Sylvain et Sabine ; Pierrot, Juju, Léna et Mathilde. Fin de camp d’été. A l’année prochaine…

[Not a valid template]