Week-end au fort de Barchon – 21 et 22 avril 2018

Le Spéléo Club de Metz et ses amis participe à l’événement organisé par le SQUAD au fort de Barchon. Des parcours spéléos techniques et amusants qui nous occuperont tout le week end!

Cécile, Bruno et Sylvain sont de la partie, avec leurs amis, Edith, Manon, Marjorie, Julien.

Le programme du week end devait être un peu différent, car nous devions passer une bonne partie de la journée du samedi à Bruxelles. Mais des volatiles ont empêché le bon déroulement du plan.

Qu’à cela ne tienne! Nous maintenons le week end complet en Belgique pour aller au fort de Barchon.

Arrivés sur le site, il est temps de… manger. Les boulets Liégeois, accompagnés de bonnes frites nous remettent vite du voyage, pour attaquer le parcours aérien. Le beau temps est avec nous, autant profiter des extérieurs! Le parcours rempli de tyroliennes, passages de ponts en tout genre, se termine par un rappel dans la fraîcheur du fort.

Afin de continuer à profiter de la fraîcheur, nous passons aux parcours intérieurs. Un petit parcours dans le noir (lampes interdites!!) suivi du parcours « Divers ». Le parcours est long et de nombreux obstacles à franchir: des étroitures, des puits, des vires, tyroliennes, remontées de toboggan.. tout y est! Le parcours fini, une buvette à l’arrivée nous permet de regagner quelques forces pour continuer. Il fait déjà nuit, mais nous nous rendons sur le parcours des tyroliennes. Les arrivées sont parfois brutales, mais le parcours reste très drôle.

Il est temps d’installer notre campement pour la nuit, composé de deux tente un matelas à la belle étoile et un hamac (sur un arbre mort, oui.. mais il a tenu!). Les parcours du jour seront un peu raccourcis, pour que Cécile puisse attraper sont train de retour, donc nous faisons les parties les plus rigolotes. Le parcours B (comme bonne condition physique) a été ralentis et nous attendons dans un conduits pendant quelques temps. Arrivés à la grande tour d’air, le nombre important de combis rouge déjà en place et celles qui attendent au pied nous fait renoncer à cette partie, et nous entrons directement dans la tour pour passer l’étroiture des beauff. Tous sauf un (devinez qui) arriveront à passer l’étroiture et remonter sans se mouiller. Tant pis pour l’eau, ce sera plus facile d’entrer dans l’eau plus tard!

Nous continuons avec un autre morceau de parcours (celui des étroitures) au cours duquel nous abandonnons Cécile et Bruno qui doivent partir.

La fin de journée s’annonce déjà, Il est temps pour ceux qui le peuvent de s’équiper de leur plus belle combinaison néoprène, et ceux qui n’en ont pas de dispo (hum hum) ou qui veulent être solidaire.. de laver leur combinaison. Le parcours aquatique donc, moment très amusant, ou nous profitons une dernière fois de la (grande) fraîcheur, dans une succession de ramping dans l’eau, ou il ne faut pas se précipiter pour ne pas se prendre de vagues!

Un dernier apéro, et il est temps de retourner en France. Merci aux belges pour leur accueil toujours aussi chaleureux! A l’année prochaine sans aucun doute!

 

Sylvain

(Vidéo en bas de l’article ;) )