Assemblée Générale du SCM – 20 – 21 janvier 2018

Une nouvelle année commence, il est donc temps de faire le point sur l’année écoulée. L’assemblée Générale se déroule cette année à Montrond Le Château, dans le Doubs. C’est l’occasion pour les participants de voir, ou de revoir, des cavités classiques de la région.

Nous arrivons tous dans la nuit du vendredi au samedi. Les retrouvailles sont joyeuses, et nous préparons les équipes pour les cavités du samedi.

un groupe va au Biefs Bousset, un autre au Gouffre de Vauvougier, et un autre aux Cavottes.

Pour les Cavottes, le groupe constitué, de Dominique, Dominique (un homme, une femme) Laura, Julian, Alexandre (le grand…. retour) Solène et moi même (Sylvain pour ceux qui ne liront pas jusqu’à la fin de l’article) commence par.. se perdre en chemin. Il faut dire que la route est longue est périlleuse depuis le gîte de Montrond, les chemins nombreux, et la mauvaise foi des spéléologues n’est plus à refaire. Heureusement, un bienveillant habitant nous remet sur la bonne voie, et nous pouvons descendre dans la cavité.
Nous y croisons d’autres spéléos, ainsi que notre président, jérôme,  arrivé plus tard. et nous explorons les grandes salles en bas du petit puits. nous n’allons pas plus loin car un autre objectif important nous attend. Laura déséquipe la cavité, et nous repartons en tyrolienne vers l’entrée.

Une fois changés, nous voilà parti en expédition fromage, vin blanc et absinthe. Approvisionnés, nous retrouvons les autres groupes plus ou moins tard, en fonction des difficultés de la cavité choisie.

Le soir est donc réservé à l’assemblée générale et au repas. Une première pour notre nouveau président, qui présente un rapport d’activité, rapport moral, et bilan financier.

Le lendemain, deux cavités seront visitées. Les Cavottes à nouveau, et le Gouffre des Ordons.

Laura fait ses premiers pas à l’équipement, avec pour un premier puits un grand Y entre deux arbres de part et d’autres du trou. Cela tombe bien, des spéléos parisiens sont en train de remonter, elle a le temps de faire plusieurs essais avant que le trou soit dégagé. Elle équipe donc toute la cavité, avec cette petite adrénaline fournie par le premier puits équipé.

De retour au gîte, il est temps de nettoyer et de rentrer.

Que cette nouvelle année soit riche en découvertes!

Sylvain